Logement


Les aides de la Région Ile-de-France

Le saviez-vous ? Les apprentis ont droit à des aides pour se loger !

Les aides de la Région Ile de France :

  1. Avance LOCA-PASS : l’ aide au paiement du dépôt de garantie du logement. En savoir plus
  2. L’aide mobili-jeune : l’aide au logement qui permet de prendre en charge une partie du loyer d’un jeune en formation en alternance. En savoir plus

L’accompagnement du CFA Descartes et de l’UPEM 

Le CFA Descartes peut aussi vous aider dans la recherche de logement : partenariats avec des foyers, résidences vie étudiante, associations logement pour familles ou personnes isolées…

Rendez-vous au bureau de la vie scolaire, auprès de Chrystelle pour en savoir plus.

L’UPEM met aussi à disposition sur son site une plateforme logement étudiant de l’université sur laquelle vous pourrez trouver :

  • une location,
  • une colocation,
  • une sous-location,
  • une chambre temporaire.

Vous êtes déja étudiant ? Vous pouvez vous connecter sur cette plateforme avec vos identifiants intranet qui vous ont été communiqués lors de votre inscription.
Vous êtes futur étudiant ? Vous recevrez vos codes intranet une fois inscrit à l’UPEM.

Plateforme : https://housing.u-pem.fr

Contacts et info sur la plateforme logement UPEM

Plateforme UPEM Logement

Transports et restauration


Indemnités de transports et de restauration

Pour le temps de présence en entreprise, l’apprenti-e bénéficie des mêmes avantages accordés par l’entreprise à tous ses salariés concernant le transport et la restauration.

Carte Imagine R

En cofinançant la carte Imagine R, la Région Ile-de-France aide les jeunes à se déplacer plus facilement en Île-de-France à moindre coût.

Pour en savoir plus : les aides aux transports de la Région

Sécurité sociale et Mutuelle


Le statut de salarié vous permet de bénéficier du régime de sécurité sociale des salariés.

Vous devez vous présenter à la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) rattachée à votre domicile muni d’une copie de votre contrat d’apprentissage.

Ce statut de salarié vous permet également de bénéficier du régime d’accident du travail lors de votre présence en entreprise, au CFA et pour les déplacements.

Pour bénéficier d’une mutuelle santé, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Adhérer à celle de votre employeur : vous payez la partie salarié et l’employeur paye la partie salariale. Certains employeurs obligent les salariés à y souscrire.
  • Bénéficier de la mutuelle de vos parents sous le statut d’apprenti si celle-ci l’accepte.
  • Souscrire à la complémentaire santé pour apprentis chez Harmonie Mutuelle : la Région verse une aide plafonnée à 100 € par an aux jeunes inscrits en CFA de 18 à 25 ans qui résident en Ile de France. Pour plus d’informations : en savoir plus sur l’aide à la complémentaire santé
  • Souscrire à la mutuelle de votre choix.

Il est important de bien veiller à être assuré(e) convenablement. Cela vous évitera beaucoup de tracas en cas de maladie grave ou hospitalisation.

Carte d'étudiant des métiers


Cette carte donne aux alternants le statut d’étudiant, ce qui leur permet de bénéficier de divers avantages : accès aux restaurants et hébergements universitaires, tarifs réduits dans les cinémas, les théâtres et le sport…

Pour en savoir plus : travail-emploi.grouv.fr

Permis de conduire


Le permis à 1 euro par jour

Le permis à 1 € par jour est un prêt exclusivement destiné au financement de votre permis de conduire.
Ce prêt est à taux zéro : l’Etat s’engage à rembourser les intérêts aux banques partenaires.
Il est destiné aux jeunes, de 16 à 25 ans et accordé une seule fois, dans le cadre d’une première inscription à l’examen du permis A ou B.

Pour plus d’information,  rapprochez-vous de votre banque.

Bourses municipales pour les jeunes

Les jeunes de 18 à 25 ans, sans ressources personnelles ou familiales suffisantes pour financer leur préparation au permis de conduire, peuvent demander une bourse à leur mairie. Une partie du coût du permis de conduire est alors prise en charge par la ville, en échange d’une activité bénévole d’intérêt collectif (40 à 50 heures).
La sélection des dossiers est faite par une assemblée d’élus, de membres d’une commission technique et de personnels de la structure d’accueil et de suivi des demandeurs.
Toutes les mairies ne proposent pas la bourse au permis de conduire. Le dispositif doit avoir été voté par le conseil municipal.

A noter : ce dispositif est cumulable avec le permis à 1 € par jour.

Financement d’un projet avec le Fonds d’aide aux jeunes (FAJ)

Le Fonds d’aide aux jeunes (FAJ) intervient auprès des jeunes de 18 à 25 ans ayant des difficultés financières et/ou d’insertion.
Le FAJ soutient financièrement les personnes dont le projet de formation nécessite le permis de conduire.
Le montant de cette aide peut s’élever à 1 000 €. Le département décide du financement accordé.

Pour en bénéficier, adressez-vous au référent de la mission locale la plus proche de chez vous.

L'achat de matériel


La Région aide les apprentis franciliens à acheter leur matériel professionnel, à acquérir leurs livres pour un montant de 100 à 320€.

Pour en savoir plus : aides aux conditions de vie des apprentis

La prime d'activité


Le 1er janvier 2016 est entrée en vigueur la prime d’activité pour les bas salaires. Versée chaque mois, elle remplace le revenu de solidarité active (RSA), et la prime pour l’emploi (PPE).

Destinée à soutenir le pouvoir d’achat des travailleurs modestes, elle s’adresse également aux jeunes ayant entre 18 et 25 ans, mais n’est versée que sous certaines conditions.

Qu’en est-il pour les apprentis ?

Quelles conditions pour bénéficier de la prime d’activité ?

  • Avoir plus de 18 ans. En dessous impossible d’en bénéficier quelle que soit sa situation.
  • Gagner moins de 1.500 euros nets (si l’on est célibataire et sans enfant).

En fonction de la composition de son foyer le montant de la prime peut varier :

  • 200 euros si l’on vit en couple, sans enfant, et qu’un seul des deux travaille.
  • 200 euros si l’on est célibataire avec un enfant.
  • 900 euros si l’on vit en couple, avec deux enfants, et que les deux parents travaillent.

A noter :

  • Si vous vivez en concubinage la CAF vous considérera en couple. Conséquence : elle va cumuler vos revenus, avec le risque de dépasser bien plus facilement le plafond prévu selon votre situation.
  • En revanche si vous vivez chez vos parents cela ne change rien aux conditions d’accès à la prime. Seules vos propres ressources sont prises en compte.
  • Gagner plus de 893,25 euros nets par mois (c’est-à-dire 78% du smic net).

C’est une condition supplémentaire pour les étudiants et les apprentis.

Tous les apprentis ne sont donc pas susceptibles de toucher cette prime. Si l’on se base sur le salaire minimum légal (exprimé en pourcentage du smic brut), seuls peuvent prétendre à cette prime les apprentis :

  • Ayant entre 18 et 20 ans s’ils sont dans leur 3ème année d’apprentissage (953,30 € de salaire).
  • Ayant plus de 21 ans s’ils sont dans leur 2ème année (894,64 €) ou 3ème année d’apprentissage (1143,96 €).
  • Avoir travaillé au moins trois mois

Le revenu qui est pris en compte est déterminé en fonction des trois derniers mois :

  • Il faut par conséquent avoir travaillé au cours des trois mois qui précédent la demande de prime d’activité.
  • Il faut déclarer ses ressources tous les trois mois.

Si vous êtes éligible à la prime, elle vous sera versée à partir du 5 du mois suivant. Son montant ne variera pas durant les trois prochains mois, même si votre situation personnelle ou professionnelle évolue.

Comment savoir si je bénéficie de la prime d’activité ?

Vous pouvez très rapidement faire une simulation sur le site internet de la CAF.

Quelles démarches effectuer ?

Si vous êtes éligible à la prime d’activité il est possible, toujours sur le site de la CAF, de remplir votre demande en ligne.

Pour plus d’information sur la prime d’activité rendez-vous sur : www.caf.fr